conseil animaux de compagnies

conseil animaux domestique

conseil santé et comportements de nos amis les animaux de compagnies

animaux de compagnies

 

n'abandonnez pas vos animaux si vous avez pas le choie donnez les ou portez les a

 

la SPA car trot souvent cela arrive , on prend un animal pour faire plaisir a l'enfant et après on peut pas ou on a pas le temps de sen occuper , un animal et pas un jouet ni une peluche il a des sentiments comme vous et si vous savez vous en occuper il vous le rendra par plein d'amours 

))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))))

                                          vaccins du chien 

 interview du Dr Clarisse Fondacci, psychothérapeute à la Maison de l'Enfance, Paris XIè. Le chien peut-il aider l'enfant dans son développement? Le chien est protecteur, il rassure l'enfant qui s'autorise des émotions et des sentiments qu'il n'exprime pas avec un adulte. Sans aucun doute, avec un chien, l'enfant exprimera plus facilement ce qu'il ressent. L'animal agit comme un véritable doudou, mais en aucun cas ne remplace l'adulte! Il peut certes aider l'enfant, mais ce n'est pas suffisant!

 Peut-on craindre un lien trop fort

une confusion, une relation excessive entre l'enfant et le chien? Un enfant très jeune sera attaché à son chien autant qu'à une personne. C'est ainsi: il vit simplement ses émotions. Même si l'animal peut, à un moment, prendre toute la place, à un autre, l'enfant l'ignorera complètement... et vice versa d'ailleurs. En grandissant, l'enfant sait très bien qu'un chien n'est pas une personne, même s'il n'a pas le recul des adultes. Et cela ne signifie pas qu'il aimera plus son chien que sa sœur par exemple! Il se sent simplement plus libre avec le chien qui est, pour lui, une source de satisfaction, de rêve (il imaginera qu'il part à l'aventure sur son dos...), un mélange entre l'humain et le jouet. Toutefois, si l'enfant se montre excessivement affectueux avec son chien, cela révèle un véritable manque qui doit pousser les parents à demander conseil. 

Y-a-t-il un âge où l'enfant peut se trouver particulièrement en demande d'un chien?

De manière générale, l'enfant est demandeur vers 6/7 ans. C'est à cet âge qu'il joue vraiment avec le chien. Dans tous les cas, c'est plutôt le choix du chien qui compte. On le sait, certaines races sont plus appropriées que d'autres face aux comportements de l'enfant lui-même.

 Le chien peut-il responsabiliser l'enfant, à travers certaines tâches?

 Vouloir un animal pour un enfant ne signifie pas s'en occuper. Et à dire vrai, l'enfant n'a pas la maturité nécessaire pour être responsable de son chien, il n'est pas assez autonome. Il a lui-même constamment besoin de ses parents qui lui donnent ses repères: se lever, manger, faire ses devoirs... Un emploi du temps déjà bien rempli! Toutefois, il peut apprendre ce que signifie «être responsable» en observant ses parents s'occuper du chien. Il peut aussi les aider, donner à manger au chien par exemple. Mais lui demander de prendre l'initiative, tous les jours, de sortir le chien ou de le nourrir, c'est trop!

Le chien peut-il améliorer la communication entre l'enfant et ses parents?

 Le meilleur moyen de communiquer avec un enfant, c'est le jeu. Et le chien est un grand joueur. Lorsque l'adulte et l'enfant jouent avec le chien, c'est un moyen pour eux d'entrer en relation. Ils sont ensemble, unis autour d'une action commune qui leur apporte un bien-être. De manière générale, le chien fait circuler beaucoup de choses dans une famille: des rires, des pleurs, des émotions diverses... Alors oui, le chien est certainement fédérateur et peut améliorer les relations parents-enfants.

 Certaines études démontrent l'utilité du chien auprès d'enfants excessivement agités

qu'en pensez-vous? Un enfant agité est un enfant qui se sent dans l'insécurité, seul. La présence tranquille d'un chien qui dort par exemple, le rassure. De plus, le côté maternant du chien va canaliser son agressivité. Bien sûr, un chien ne suffira pas à régler son problème, mais il peut y contribuer. Par ailleurs, lorsque l'enfant est agressif avec son chien, celui-ci ne répondra pas par la violence, mais par la fuite ou une démonstration de son mécontentement pacifique. Un bon apprentissage en somme car l'enfant comprend sans violence le seuil d'agressivité à ne pas dépasser. En revanche, si l'enfant exerce une véritable persécution sur l'animal, les parents doivent demander conseil. Cette attitude révèle toujours une souffrance. L'enfant doit trouver un équilibre entre la tendresse et la violence. S'il tire les poils du chien, il doit être capable, ensuite, de lui faire un câlin.

 Face à la maladie ou à la mort de son chien, comment aider l'enfant?

L'enfant pense toujours que ce qui arrive à son chien peut lui arriver à lui. La mort de son chien sera vécu comme un drame Mais ses réactions peuvent être variées en fonction des circonstances. Si les parents ont euthanasié le chien, trop âgé, malade, condamné, même avec les meilleures raisons du monde, l'enfant ressentira une extrême violence dans cet acte. Dans ce cas, il est préférable de lui cacher ces circonstances. Si la mort est accidentelle, innattendue (le chien a été percuté par une voiture), l'enfant aura peur d'être renversé à son tour. Tout sera bien-sûr question de dialogue et celui-ci n'exclura pas d'enseigner à l'enfant les règles de sécurité dans la rue. L'enfant aimera également savoir à quel endroit est enterré le chien, qu'il est «toujours là», qu'il n'est pas perdu. Enfin, s'il s'agit d'un chien qui s'égare, les parents peuvent plus facilement rassurer l'enfant: il est recueilli dans une nouvelle famille, il a des nouveaux amis, etc. Dans tous les cas, il ne faut jamais minimiser le chagrin de l'enfant ni dramatiser non plus. La parole, le dialogue est le meilleur moyen d'aider l'enfant à faire son deuil. Pour en savoir plus : Education : l'enfant et le chien, complices jusqu'où ? - Magicmaman.com

                       Les vaccins du chien

Savez vous quil est très important de faire vacciner votre chien ? Serge Belais, vétérinaire et membre actif de la SPA (Société protectrice des animaux) nous explique comment faire vacciner son chien, à partir de quel âge et quels types de vaccins son à faire.

 

 

 

@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@

                                   Les vaccins du chat

Vous avez un chat, parlons de sa sexualité et des avantages de la stérilisation. Serge Belais, vétérinaire et membre actif de la SPA (Société protectrice des animaux) nous explique comment fonctionne la sexualité du chat. Pourquoi est-il la plupart du temps préférable de stériliser son chat et quels sont les avantages et inconvénients. La castration et lovariectomie (stérilisation) des chats mâles et femelles sont des opérations courantes que les vétérinaires réalisent sur des chats qui ont plus de 6 mois. Serge Belais nous parle de la durée, du prix et du déroulement des opérations.

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (4)

raymond
  • 1. raymond | Dim 15 Mars 2015

La tortue de terre, un reptile exigeant

La tortue terrestre est un reptile à l'espérance de vie record. Pour lui assurer la longue vie à laquelle sa génétique la destine, voici quelques conseils.
1

Rédigé par Anne Minaire on Fév, 05 2010 | Nom Jul, 08 2013 | 0

La tortue vit sur la terre depuis 230 millions d’années. Elle a vu naître et disparaître les dinosaures !

Pourtant, depuis 50 ans, ce fascinant reptile est au bord de l’extinction principalement à cause du mode de vie des hommes qui ne respectent plus celui de l’animal.

Pour respecter ses besoins, elle doit pouvoir vivre en plein air, dans un jardin, là où les conditions sont idéales pour qu’elle puisse s’épanouir : aucun terrarium intérieur ne pourra remplacer l’herbe et le soleil dont la tortue a besoin.

Voici quelques conseils à suivre pour que votre tortue soit en pleine santé et pleine de vie au milieu des pâquerettes !
L’indispensable à connaître pour élever une tortue de terre

L’anatomie de la tortue : ce qui caractérise la tortue, c’est sa carapace composée d’os vivants fragile. Elle lui permet de se protéger des prédateurs.Ses pattes sont recouvertes d’épaisses écailles. Elle n’a pas de dents mais un bec qui lui permet de hacher sa nourriture.
La régularisation de la température de son corps : la tortue ne peut réguler elle-même la température de son corps mais adopte la température de son environnement, elle est un animal ectotherme. Elle dispose de cellules sensorielles situées au niveau de son visage et sous ses pattes qui lui permettent de repérer les endroits où les conditions d'ensoleillement sont idéales pour qu’elle conserve sa température interne entre 25 et 33 °C.
Un animal solitaire: la tortue ne souffre pas de la solitude. Bien au contraire, elle supporte mal ses congénères et ne les rencontre que pour la reproduction.

Réaliser dans le jardin un enclos idéal pour la tortue

L’orientation de l’enclos : il doit être orienté dans le jardin pour qu’il soit le plus ensoleillé possible, surtout le matin.
Sécuriser l’enclos pour éviter la fuite de la tortue : il faut donc construire un enclos avec des murs pleins (en bois ou en agglos) enterrés à 50 cm environ en profondeur (pour éviter que la tortue ne se sauve en grattant la terre) et avec une hauteur de 70 cm environ (selon la taille de la tortue). On peut remplacer le mur par un grillage très résistant et épais en partie haute. Ne pas sous-estimer les capacités d'escalade d'une tortue !
Les plantations dans l’enclos : il faut y planter de la pelouse, des arbustes (framboisiers, groseilliers) et laisser pousser naturellement les pissenlits et les pâquerettes que la tortue apprécie particulièrement. Ces végétaux constitueront ses principaux repas.
Préserver des zones en terre et en pierre : il faut réserver une petite partie de l’enclos avec de la terre pour que la tortue puisse fouiller et gratter. Il faut également prévoir une zone avec un empierrement au sol qui lui permettra de faire ses griffes !
Créer des cachettes : il est nécessaire de réaliser une cachette faite de pierre avec un lit de paille au sol. Cette cachette permettra à la tortue de se reposer et d’y passer la nuit.

Une nourriture appropriée au régime exclusivement herbivore de la tortue

La tortue a des besoins alimentaires spécifiques qu’il faut absolument respecter sous peine de voir l’animal tomber gravement malade et mourir. La tortue est un animal sauvage exclusivement herbivore. Ses repas se composent de 90 % de végétaux et de 10 % de fruits ou de baies.

Il ne faut jamais lui donner autre chose que des végétaux (jamais de viandes, poissons, pâtes, laitages, champignons, d’épluchures ou sucreries) sinon, à court terme, elle en mourra !

Les aliments doivent toujours êtres crus et frais.

La nourriture préférée de la tortue : les pissenlits, le trèfle, la chicorée, la luzerne, l’ortie, le cresson, la mâche sauvage, les violettes, les pâquerettes.
Pour lui agrémenter ses repas : les tiges de persil, la salade (sauf la laitue à proscrire absolument), des feuilles de choux (pas le choux fleur !)
Ses fruits préférés : les mûres, les kiwis, les mangues, les fraises, le melon, la poire.

Laisser de l’eau propre et tiède à disposition de la tortue

La tortue a besoin de boire régulièrement : il faut disposer dans l’enclos un bac dans lequel elle pourra entrer pour s’abreuver (elle boit par les narines). L’eau ne doit pas dépasser le niveau de son bec lorsqu’elle y est plongée.

L’animal doit prendre régulièrement son « bain » dans ce bac qui doit toujours avoir une eau tiède et propre.

En été, il faut lui donner des bains 1 à 2 fois par semaine pendant un bon quart d’heure dans une eau à 25°.
Faire hiberner la tortue

L’hibernation fait partie du cycle naturel de la vie de la tortue de terre : elle lui permet de se protéger du froid trop intense de nos latitudes en ralentissant son métabolisme et en restant pendant une longue période sans manger.

La durée de l’hibernation : elle est en moyenne de 5 mois.
La pré-hibernation : au cours de la pré-hibernation, la tortue commence à diminuer ses prises de nourriture pour finir par ne plus s’alimenter du tout afin de vider naturellement son tube digestif avant de « dormir ». Il faut continuer au cours de cette période à lui donner des bains tièdes pour bien l’hydrater. Il ne faut pas faire hiberner un animal malade, blessé ou trop maigre (ne pas faire hiberner les bébés tortues en dessous de 2 ans). Il faut peser l’animal avant son hibernation.
La température idéale de l’hibernation de la tortue est de 5-7°C. Entre 7 à 15° la tortue se réveille et consomme énormément d’énergie, ce qui l’épuise et est préjudiciable pour santé. En dessous de 5°c et avec des températures proches de zéro ou négatives, la tortue court un grand risque à cause du froid et du gel qui lui détruit ses tissus.
Les solutions pour l’hibernation :

Dans une caisse d’hibernation en bois dans laquelle on disposera une couche de terre, puis une couche de tourbe, et enfin une couche de paille et de feuilles. Le haut de la caisse doit être protégée par un grillage pour éviter que des rongeurs ne viennent embêter la tortue. La caisse doit être placée dans une pièce humide comprise entre 5 et 7 °C à l’abri de la lumière.
Etrange mais sûre et efficace, cette solution consiste à faire hiberner la tortue dans un frigo. Il faut placer la tortue dans une boite perforée (pour l’entrée d’air) remplie avec des feuilles ou de la paille. Placer cette boite dans un frigo. Le frigo doit être réservé à la tortue, il ne s’agit pas du frigo familial ! Il faut ventiler régulièrement le frigo, le garder humide, voire entrebâillée la porte.

Le réveil : quand les températures extérieures sont plus douces (autour de 18 °C, à la mi-Mars), on sort la tortue de son hibernation en augmentant progressivement la température de son environnement. Lorsqu’elle commence à se réveiller, on peut la mettre dans un terrarium provisoire, chauffé. On peut ensuite la remettre à l’extérieur. La tortue mangera normalement au bout de 2 jours et n’aura pas perdue plus de 10 % de son poids avant hibernation. La nuit, quand les températures sont beaucoup plus basses que celle de la journée et qu’il y a un risque de gel (au début du printemps ou à la fin de l’automne), on peut rentrer la tortue dans un terrarium.

Apporter le bien être à la tortue

Si son enclos est bien aménagé de manière riche et variée, la tortue pourra rester en activité et pleine de vie longtemps, même très longtemps !

Pour la divertir:dans la nature, chercher sa nourriture est une activité qui nécessite à la tortue des heures de marches et de fouilles, il faut donc veiller à changer régulièrement la disposition de sa nourriture, et mettre des obstacles sur sa route à l’aide de pierres qu’elle devra escalader.

martine
  • 2. martine | Dim 15 Mars 2015

Image
Comment entretenir les dents et la bouche de son chat ?

L’hygiène bucco-dentaire du chat ne doit surtout pas être négligée. Les chats ont une tendance naturelle à former de la plaque dentaire et du tartre. L’accumulation de tartre sur leurs dents peut être à l’origine d’un inconfort, pour le chat et pour son maître : mauvaise haleine, douleurs et déchaussements dentaires, etc. Certains chats peuvent même perdre la quasi-totalité de leurs dents suite à ces problèmes.

Comment entretenir la bouche et des dents de son chat ?

Tout comme nous, les chats ont besoin d’une hygiène bucco-dentaire irréprochable pour rester en bonne santé. Cette hygiène peut passer par un brossage régulier des dents, auquel vous devez habituer votre chat dès le bas âge.

> Un vétérinaire vous explique en vidéo comment laver les dents de son chat

Le brossage peut se faire 2 fois par semaine (ou plus), avec une pâte à détartrer pour chat et une brosse à dents souple (ou un doigt de gant). S’il vous est impossible de lui brosser les dents, vous pouvez utiliser des produits spéciaux pour l’entretien bucco-dentaire des chats (comprimés à croquer, pulvérisateurs, lamelles à mâcher, poudre à mélanger à la nourriture, solution à mélanger à l’eau de boisson...).

Pourquoi et quand détartrer les dents de son chat ?

Le détartrage est une action consistant à retirer le tartre qui s’accumule sur les dents et qui, contrairement à la plaque dentaire, ne peut être enlevé par le brossage. Si votre chat a accumulé une importante quantité de tartre, l’intervention d’un vétérinaire devient nécessaire pour la retirer. Il devra être immobilisé (par une anesthésie générale) pendant toute la durée de l’action, qui peut durer plusieurs heures. Le détartrage peut également être l'occasion de retirer les dents cassées, cariées ou déchaussées.

Notez qu’il n’y a pas d'âge pour effectuer le détartrage des dents de votre chat. Vous devez simplement assurer un brossage régulier et les surveiller, pour repousser le moment du détartrage. Celui-ci ne provoque pas la chute des dents. Si elles devaient être retirées à la suite d’un détartrage, cela signifie que l’action est intervenue trop tardivement.

Reconnaître les signes d’une maladie dentaire

La plupart des chats souffrent, précocement ou tardivement, de maladies parodontales. Vous devez demeurer attentif pour déceler une quelconque anomalie concernant la bouche et les dents de votre chat.

Quelques-uns des signes les plus fréquents sont :
- Une mauvaise haleine
- Une inflammation et saignement des gencives
- La formation d’un tartre jaunâtre ou brunâtre sur les dents
- La formation de bave

On peut aussi observer une perte de poids consécutive à des difficultés d’alimentation (perte d’appétit), en cas de gingivite grave par exemple, auquel cas le retrait des dents douloureuses sera nécessaire.

nicolas
  • 3. nicolas | Dim 15 Mars 2015

Image
Comment faire un pansement à son chien ?

Il arrive souvent que le chien se blesse ou souffre d’inflammations ou de traumatismes même en l’absence de plaies. Il est alors nécessaire d’employer des protections du genre pansements, guêtres ou autres, susceptibles de l’empêcher de se lécher sur les endroits malades (badigeonnés d’une solution médicamenteuse), ou d’arracher le pansement avec ses dents.

Pour faire un bon bandage à votre chien, vous aurez besoin de coton, de gaze et de sparadrap, ou d’un petit filet élastique. Après avoir désinfecté la blessure, étalez la pommade ou saupoudrez la poudre médicamenteuse, avant de recouvrir la lésion avec un morceau de gaze, puis de coton. Vous choisirez ensuite un des bandages suivants.

Bandage circulaire

Vous enroulez une bande relativement large tout autour de la partie blessée, en faisant bien attention à ce que l’épaisseur du bandage soit la même partout. Ce type de bandage est spécialement utilisé pour le tronc et le cou. Il est très important de ne pas trop serrer la bande : votre pauvre animal serait en proie à des difficultés respiratoires !

Bandage croisé

Il est utilisé sur toute la longueur des membres, ou tout simplement pour les pattes. Dans tous les cas, il importe d’inclure les doigts de pied dans le bandage. C’est d’ailleurs par eux que vous commencerez, en tenant la bande de manière à ce que le rouleau se trouve en haut.

Après avoir inséré des petits morceaux de coton entre les orteils, faites décrire à la bande un tour normal, puis un tour en biais de bas en haut, puis un tour normal suivi d’un autre en biais, et ainsi de suite... Lorsque vous aurez terminé votre chef-d’œuvre, fixez-le en le collant avec quelques tours de sparadrap.

Bandage de contention

Vous vous en servirez lorsque vous voudrez immobiliser une partie du corps (un membre, par exemple) que vous soupçonnez fracturée, afin d’éviter que le mal ne s’aggrave avant l’arrivée du vétérinaire, en raison des mouvements du chien. Vous faites tout d’abord un bandage normal, avec une couche de coton et une bande.

Vous appliquez ensuite des attelles des quatre côtés de la zone à immobiliser, et les enveloppez à leur tour d’une couche de coton, que vous fixez enfin avec quelques tours de sparadrap. Vous aurez ainsi deux bandes l’une sur l’autre.

Collerette

Il s'agit d'une sorte d'entonnoir renversé en plastique dont on entoure le cou du chien pour l'empêcher de se lécher ou de se gratter la tête. Si vous préférez la méthode artisanale, vous pouvez également ôter le fond d'un seau en plastique ayant approximativement la grandeur de la tête de votre chien. Vous enfilerez alors la tête de l'animal dans le seau, que vous fixerez à son collier.

raymond
  • 4. raymond | Dim 15 Mars 2015

En prenant de l’âge, nos animaux de compagnie souffrent aussi de douleurs articulaires, peuvent s’enrhumer, perdre l’appétit, souffrir d’eczéma ou encore de cystite, de problèmes de vue, etc. Il est important de repérer ces symptômes et de les prévenir le plus tôt possible.

Exercices et bonne alimentation

Un animal qui souffre par exemple d’arthrose refusera progressivement de courir, de sauter, et de faire de l'exercice. À ce stade, certains vétérinaires conseillent de limiter tout exercice physique, ce qui n’est pas forcément une solution. L’animal va éviter de s'appuyer sur le membre malade et reportera cet appui sur d’autres membres qui à leur tour souffriront de surcharge. Tout comme nous, les animaux ont besoin de faire régulièrement de l’exercice et de recevoir une alimentation saine et équilibrée. Sortez-le tous les jours, même s’il faudra réduire le temps de la promenade.

Les bienfaits du silicium pour les animaux

Certains font bon usage du silicium organique pour soigner les bobos de leurs animaux de compagnie. Et ils ont raison puisque si les effets sont bénéfiques sur les humains, ils le seront également sur eux.

Témoignage

Iris de Fontenilles explique : « J’ai 5 chiens et 5 chats. Tous adoptés. Je les soigne avec du silicium. Je lave les dents des chiens avec du silicium imbibé sur un coton ce qui retarde le besoin de détartrage et l’anesthésie qui va avec. Je fais des compresses de silicium pour l’eczéma du chien d’un voisin ce qui le soulage beaucoup et espace les crises. Je lave les yeux irrités de mes chiens et de mes chats et je soigne toutes leurs plaies avec. J’ai remplacé toutes les pommades pour les différents ennuis de mes animaux, y compris la cystite de ma chienne, ce qui la rendait incontinente. Elle est désormais tout à fait guérie et propre. Le chat persan a souvent des rhumes et je lui nettoie le nez avec du silicium. Depuis, son nez n’est plus irrité. Voilà. Quand il faut des soins vétérinaires, je me sers du silicium en complément de ces soins et j’en donne à boire régulièrement aux chiens. Et finalement tout le monde se porte au mieux ».

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : Mar 28 Juin 2016